top of page

Côte-Nord - Exploration des Curiosités Scientifiques

Je suis de nouveau sur la route, à la recherche de curiosités scientifiques lors du voyage!


Le long de la 138, des paysages époustouflants que je n'avais jamais vus au Québec se sont offerts à nous.



En dépassant le 50° parallèle nord sur notre route vers Kegaska, nous avons été témoins de la quintessence de la flore boréale.



Les beautés scientifiques qui m'ont marquées lors de mon voyage sur la Côte-Nord et que je voulais partager avec vous:


L'art de l'érosion dans l'archipel de Mingan


Les monolithes de l'archipel de Mingan peuvent sembler être une tentative d'art moderne de la Nature, façonnés par des siècles d'altération et d'érosion incessantes. Le parc Canada de l'Archipel-de-Mingan est réputée pour être la plus grande concentration de monolithes d'érosion au Canada.



Ces chefs-d'œuvre géologiques ont été datés de plus de 450 millions d'années. Mais ce qui est encore plus étonnant, c'est que certains de ces monolithes sont maintenant présents loin à l'intérieur des terres, le littoral s'étant considérablement déplacé au cours des siècles.

Ces structures ont été aux premières loges de l'évolution constante de la géologie de la Terre.



Les monolithes à l'allure calme et robuste ont dû tout voir - des agitations tectoniques aux extravagances de l'érosion !


Le potentiel hydroélectrique du Nord québécois


En empruntant la route 138, le potentiel hydroélectrique indéniable de la région se déploie sous nos yeux.


Même à la fin de l'été, les rivières que nous avons croisées continuent de couler avec une vigueur impressionnante. Il n'est donc pas étonnant que le Nord du Québec compte de nombreux barrages qui exploitent cette source d'énergie.



Cela n'est pas sans susciter des inquiétudes au niveau local, de nombreux habitants s'inquiétant de la possibilité que d'autres barrages soient construits...


Le comportement inattendu du fleuve Saint-Laurent


Le fleuve Saint-Laurent (dont on ne voit pas l'autre berge tellement c'est large rendu là) se comporte de façon surprenante pour un fleuve. Le long de la 138 on remarque rapidement ses particularités intrigantes : des marées colossales et une salinité à toute épreuve qui rivalisent avec celles de la mer.



Si la salinité s'atténue près de Québec, l'influence des marées se poursuit sur 150 km supplémentaires, prouvant que l'océan s'étend bien au-delà de ses rives !


Cela signifie que les marées peuvent vous réveiller pendant votre sieste sur la plage...




Non illustré : l'excitation de voir des baleines !


Santé à la fermentation


Je n'ai pas pu résister à l'envie d'explorer une autre facette des merveilles scientifiques du Québec : le monde de la brasserie. Dans cette province, le brassage n'est pas une plaisanterie ; c'est un voyage captivant à travers la chimie complexe des bières. Avec seulement H2O et CH3-CH2-OH (eau et éthanol), ainsi que quelques ingrédients supplémentaires, le processus de brassage se transforme en une symphonie de saveurs et de merveilles.



Il est incroyable de voir comment la combinaison précise de ces éléments peut donner naissance à une étonnante variété de goûts. La chimie derrière les transformations enchanteresses qui se produisent dans les brasseries du Québec est tout simplement délectable.


Intéressé.e à découvrir d'autres merveilles scientifiques ?

Plongez dans mes autres articles de blog sur les curiosités scientifiques et explorez les beautés scientifiques le long de mes voyages.

Σχόλια


bottom of page